Accueil Des pierres qui parlent Histoire des cloches de Saint-Paul
Histoire des cloches de Saint-Paul PDF Imprimer Envoyer
Samedi, 24 Septembre 2011 12:40
Le 28 juin 1954 était posée la première pierre de Saint Paul, bénie par Monseigneur Vion, coadjuteur de Monseigneur Mesguen, évêque de Poitiers et l'église était inaugurée le 28 octobre 1956.

Dés l'origine une cloche trôna dans le campanile, don du carmel de Poitiers à la paroisse. Elle était actionnée manuellement car le coût de son électrification était trop élevée au regard de toutes les nombreuses autres finitions et donc repoussée à plus tard. Mais l'histoire de son électrification vaut la peine d'être contée: un dimanche, l' abbé Gaufreteau tirait sur la corde pour sonner la cloche. Passe un automobiliste qui voit ça, s'arrête et s'adressant à l'abbé: " Ah non, vous avez autre chose à faire. Voici un chèque en blanc, faites le nécessaire! ".....

Et pendant plus de 30 ans, la grosse cloche sonna seule les heures et les célébrations, messes, moments heureux et tristes du quartier.

" Dans les années 90, un étudiant voulut faire des recherches sur toutes les cloches de Poitiers. Et il découvrit par hasard que la cloche de Saint Paul avait deux soeurs, plus petites qu'elle, toutes les trois fondues la même année chez le même artisan et pour la même destination: le carmel de Poitiers. Mais les aléas de la vie politique et religieuse du début du siècle les séparèrent.

Et, tandis que la plus grosse fut donnée à la paroisse Saint Paul, les deux autres semblaient vouées à finir leurs jours, l'une dans un grenier, l'autre dans un clocheton au grand séminaire qui deviendra la Maison Diocésaine.

Ce qui intrigua l'étudiant, c'est une inscription sur l'une des cloches : " A trois, nous chantons l'accord parfait.". Effectivement, les trois cloches donnent le mi bémol, le sol et si bémol.

Quand les responsables de la paroisse eurent connaissance de tous ces détails et surtout de la parenté des trois cloches, ils se posèrent une question: "Pourquoi ne pas réunir les trois soeurs dans le même campanile à l'occasion du 40ème anniversaire?". Et peu à peu, la question fit son chemin et devint projet. Pour faire face aux dépenses de transfert et d'installation, une souscription est lancée en juin 96 sur tout le territoire de la paroisse et la municipalité sollicitée. Plus de 400 familles répondent. " ( Extrait du livret écrit pour le 40ème anniversaire ). Pour la première fois les trois cloches sonnent la messe le 22 septembre 1996, fête du 40ème anniversaire. Et depuis les trois soeurs carillonnent fidèlement.

Mais une vie de cloche n'est pas un long fleuve tranquille et son support n'a pas été toujours à la hauteur. En effet, le boulon qui maintenait la cloche à la barre d'acier a travaillé du fait de la rotation et cédé ! Une première fois la grande soeur tombe du côté du garage, sur le gazon, sans dommages pour elle. Mais en octobre 2009, pour la même raison et alors même qu'elle avait eu droit à une révision technique, elle tombe côté parvis et se fracasse. Dieu merci, à chaque fois personne n'était présent.

Ainsi, elle a pris, en plusieurs morceaux, la direction de l'atelier de saint Jean de Braye, près d’Orléans, où officie la famille Bollée depuis 1838. Là, ses 80 Kg de bronze été entièrement refondus et modelés par le maître saintier durant 9 longues et complexes opérations, du calibrage au décollage. Grâce à ce savoir-faire, le métal va acquérir sonorité et puissance d'harmonie. Notre cloche a fait partie de la même coulée que trois cloches destinées à l'église de Langeay ( 37 ). Et elle peut s'honorer d'être 'apparentée', par les ateliers Bollée, aux carillons de plus de 60 Cathédrales qui résonnent dans le monde, comme à Orléans, Le Mans, Amiens, Chartres, Tours, Reims, Solesmes ainsi qu'à Dakar, Yamoussoukro, Ottawa, Buffalo, Ho-Chi-Minh-Ville !

Pour sa pose, nous lui avons donné les prénoms de ses deux marraines : Madeleine Ursault, architecte de l'église, et Marie-Thérèse Fleury, fille de Jean Goupy, principal acteur de la construction de l'église.

Sachions-nous en l'entendant tinter les heures et marquer les messes, baptêmes, mariages et funérailles nous souvenir qu'elle nous invite à vivre en Christ " l'accord parfait " et à chercher entre nous et dans notre quartier cette unité et cette fraternité. Alléluia !

 

Recherche

Galerie photo

Connexion



Qui est en ligne?

Nous avons 10 invités en ligne
PHP Warning: Unknown(): Unable to load dynamic library './ext/php_gd2.dll' - Le module spcifi est introuvable. in Unknown on line 0 PHP Warning: Unknown(): Unable to load dynamic library './ext/php_mysql.dll' - Le module spcifi est introuvable. in Unknown on line 0